Venir à Hoerdt en Alsace,

 

à 10 minutes de Strasbourg et d'Haguenau, découvrez Hoerdt : ses traditions, fêtes de village, asperges, cigognes, maisons à colombages, son hippodrome et son carnaval.

 

La reine du village : l'asperge.

Légères et filtrantes, les terres sablonneuses apportées par la Zorn, sont le terroir privilégié de la fameuse asperge. Importée par le pasteur Heyler dès la fin du 19e siècle, elle fait la renommée gastronomique de Hoerdt.

 

Label "Village Cigogne d’Alsace"

En décembre 2009, la Commune a adhéré au projet « Village Cigogne d’Alsace » qui s’adresse à toutes les communes qui accueillent des cigognes sur leur ban.

 

L'Hippodrome de Hoerdt

Depuis plus d’un siècle, le cheval et la commune vivent une véritable histoire d’amour, si bien que Hoerdt fait partie des rares communes de France à disposer sur son territoire depuis 1971 d’un hippodrome, avec pas moins de 16 journées de courses par an, dont 3 jumelées avec Vincennes et une journée tiercé-quarté, quinté plus.

Ainsi, plusieurs fois par an, des milliers de turfistes se déplacent vers Hoerdt pour assister aux courses de plat, de trots et d’obstacles.

 

L'histoire du village

Le passé historique de Hoerdt se confond avec celui de cette terre d’Alsace qui, pendant des siècles, a subi les affres des différentes guerres qui ont ravagé et anéanti à plusieurs reprises le couloir rhénan.

En 1192, Hoerdt est cité pour la première fois dans des documents officiels comme Fief impérial du Landgraf de Basse-Alsace sous le nom de «Herde», qui signifie «sol sec et inculte».

A travers les siècles, le village fut successivement la propriété de l’Évêché de Strasbourg et de plusieurs familles nobles, dont la famille des Hanau-Lichtenberg (à partir de 1570) et de leurs héritiers, les Hesse-Darmstadt (de 1736 à la Révolution).